ARTICLES

Le darwinisme est en contradiction avec la religion

HARUN YAHYA

De nos jours, certains cercles maintiennent que la théorie de l'évolution de Charles Darwin n'est pas en contradiction avec la religion, et que ceux qui dénoncent cette théorie ne font en réalité que la promouvoir. Cette façon de voir les choses renferme cependant plusieurs idées fausses. Elle résulte de l'incapacité à comprendre le principe de base du darwinisme et sa conception extrêmement dangereuse pour le monde. C'est pourquoi, pour ceux qui ont la foi en l'existence de Dieu, le Seul Créateur de tous les êtres vivants, qui sont néanmoins convaincus que "Dieu a créé les êtres vivants grâce à l'évolution", il serait donc d'une importance capitale de revoir les principaux fondements de la théorie afin de les éclairer. Dans cet essai, et dans le cadre de l'effort mené pour avertir les croyants qui ont cette idée fausse, des explications scientifiques et logiques seront fournies, à savoir pourquoi la théorie de l'évolution n'est pas compatible avec l'Islam.

Le principe de base du darwinisme maintient que les êtres vivants seraient venus à l'existence spontanément, à la suite d'une multiplication de coïncidences. Cette vision des choses est en complète contradiction avec la foi en la création.

Le mensonge le plus important véhiculé par ceux qui pensent que la théorie de l'évolution ne contredit pas la création est leur supposition que les êtres vivants existeraient en évoluant les uns des autres. Par conséquent, ils disent "qu'il n'y a rien qui empêche que Dieu ait créé les êtres vivants en les faisant évoluer les uns des autres ; alors pourquoi se dresser contre la théorie ?" toutefois, il y a ici un élément très important qui est ignoré : la différence fondamentale entre ceux qui défendent l'évolution et ceux qui défendent la création n'est pas basée sur la question de savoir si les êtres vivants seraient apparus individuellement ou auraient évolué les uns des autres. Le problème principal réside dans la question à savoir si les êtres vivants existeraient par "hasard" en conséquence d'évènements naturels ou ont été consciemment crées.

Comme tout le monde le sait, la théorie de l'évolution prétend que des composants chimiques inertes se seraient rassemblés par hasard et auraient formé les premières briques fondatrices de la vie, qui auraient donné la vie par la suite. Par conséquent, l'essence de cette prétention accepte le temps, la matière inerte, et le hasard comme pouvoirs créatifs. Même le profane, peu averti en matière de littérature de l'évolution est conscient que c'est la base de la doctrine des évolutionnistes. Pierre Paul Grassé, malgré le fait qu'il soit un scientifique évolutionniste, reconnaît le manque de crédibilité de la théorie et résume ce que le concept de "coïncidence" signifie pour les évolutionnistes :

… le hasard devient une sorte de providence sans nom sous couvert de l'athéisme, mais qui est secrètement adoré. (Pierre Paul Grassé, Evolution of Living Organisms, New York, Academic Press, 1977, p.107)

Que la vie soit un sous-produit arbitraire de composants formés par le temps, la matière et la coïncidence, est une revendication insensée et inacceptable par ceux qui ont foi en l'existence de Dieu, le Seul Créateur des êtres vivants. Les croyants doivent assumer leur responsabilité de sauver et d'avertir les sociétés de telles croyances perverses et infondées.

La revendication de la "coïncidence" avancée par la théorie de l'évolution est réfutée par la science

Un autre fait qui mérite une attention particulière est que les découvertes scientifiques récentes réfutent catégoriquement les revendications évolutionnistes à savoir que "la vie aurait émergé en conséquence à de pures coïncidences et à des phénomènes naturels". C'est dû au fait qu'il y a des exemples de conception extraordinairement complexes dans la vie. Même la moindre cellule d'un être vivant est une grande merveille de la conception divine qui détruit totalement le concept de la coïncidence.

Cette conception supérieure et ce plan qui régule la vie sont certainement des indications de la création unique et inégalable de Dieu, et de Son savoir ainsi que de Sa puissance infinis.

Les efforts des évolutionnistes pour expliquer les origines de la vie par le hasard sont rejetés par la science du 20ème siècle, et aujourd'hui, au 21ème siècle, ils ont subi une défaite indiscutable. En fait, la raison pour laquelle ils réfutent la création malgré ces preuves éclatantes n'est autre que leur adhésion aveugle à l'anti-religiosité.

Dieu n'a pas créé les êtres vivants à travers un processus d'évolution

La conception consciente dans la création est évidente. La seule question qui persiste est "à travers quel processus les êtres vivants ont été créés". La mauvaise perception de certains croyants émerge exactement de ce point : le raisonnement erroné qui dit que "les êtres vivants auraient été créés en évoluant les uns des autres" est en fait lié à la façon dont le processus de création s'est produit.

En effet, si Dieu l'avait voulu, il aurait pu créer les êtres vivants selon un processus d'évolution à partir du néant, comme le proposent les individus mentionnés ci-dessus. Si la science avait prouvé que les êtres vivants auraient évolué les uns des autres, l'on aurait à la limite accepté que "Dieu a créé la vie à travers l'évolution". En l'occurrence, s'il y avait eu par exemple la moindre preuve que les reptiles aient évolué en oiseaux, alors l'on aurait pu dire : "Dieu a transformé les reptiles en oiseaux avec Son commandement ‘Sois'". En fin de compte, ces deux êtres vivants possèdent individuellement des corps débordants d'exemples de parfaite conception, qui ne peuvent en aucun cas être expliqués par le "hasard". La transformation de ces conceptions de l'une en l'autre – à supposer que telle chose se soit réellement produite – aurait sûrement été en elle-même une preuve supplémentaire de la création.

Cependant, la situation ne se présente pas du tout comme cela. Les preuves scientifiques (particulièrement les archives fossiles et l'anatomie comparative) prouvent le contraire ; il n'y a pas la moindre preuve sur terre qu'un processus d'évolution ait eu lieu. Les fossiles indiquent clairement que les différentes espèces vivantes ne sont pas apparues sur terre en évoluant les unes des autres par fines progressions graduelles, mais qu'au contraire, des espèces vivantes distinctes sont apparues sur terre soudainement et entièrement formées sans aucun ancêtre similaire. Les oiseaux n'ont pas jailli des reptiles, ni les poissons ne se sont transformés en animaux terrestres. Chaque phylum vivant est créé individuellement avec les traits spécifiques à son espèce. Mêmes les évolutionnistes les plus renommés ont dû accepter cette vérité et reconnaître que cela fournit une preuve de la cr&e

Le problème majeur pour prouver la théorie (de l'évolution), est le relevé des fossiles ; les traces d'espèces disparues préservées dans la formation géologique de la terre. Ce relevé n'a jamais révélé de traces des hypothétiques variantes intermédiaires de Darwin. Au lieu de cela, des espèces apparaissent et disparaissent soudainement, et cette anomalie a alimenté les arguments créationnistes que chaque espèce ait été créée individuellement par Dieu. (Mark Czarnecki, "The Revival of the Creationist Crusade", MacLean's, 19 janvier 1981, p. 56)

Particulièrement durant les cinquante dernières années, les développements dans divers domaines scientifiques tels que la paléontologie, la microbiologie, la génétique et l'anatomie comparative, ainsi que les nouvelles découvertes prouvent que la théorie de l'évolution n'est pas vraie, et que les êtres vivants ont apparu soudainement dans leurs formes distinctes et parfaites. Par conséquent, il n'y a pas de raison de penser que Dieu ait utilisé le processus de l'évolution dans la création. Dieu a créé toutes les espèces vivantes individuellement et en même temps, avec Son commandement ‘sois' et ce fut. C'est un fait explicite et certain.

Conclusion

Il est d'une importance vitale pour les gens de foi d'être avertis et prudents contre les systèmes idéologiques engagés à lutter contre Dieu et contre la religion. 150 ans durant, le darwinisme a fourni la soi-disant fondation scientifique pour toutes les idéologies anti-religieuses qui ont provoqué le malheur de l'humanité, comme le fascisme, le communisme, et l'impérialisme, et a légitimé les pratiques cruelles et impitoyables de ceux qui ont adopté ces philosophies. Par conséquent, il n'est pas juste d'ignorer la vraie nature et la finalité réelle d'une telle théorie. Chaque musulman conscient a la responsabilité majeure de réfuter avec une lutte intellectuelle sans merci, toutes les idéologies anti-religieuses, rejetant l'existence de Dieu, pour démolir le mensonge par la vérité et pour en prémunir l'humanité.