LES MIRACLES SCIENTIFIQUES DE DIEU
DANS LE CORAN

LA SÉPARATION DES CIEUX ET DE LA TERRE

Dans un autre verset qui se rapporte aux cieux, nous pouvons lire:

Ceux qui ont mécru, n'ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte? Ensuite Nous les avons séparés et fait de l'eau toute chose vivante. Ne croiront-ils donc pas? (Sourate al-Anbiyâ', 30)

Le terme arabe ratq, qui est traduit dans ce verset par "former une masse compacte", signifie selon les dictionnaires arabes "toutes choses proches, solides, invulnérables, et unies dans une masse solide". Il est donc utilisé dans une situation où deux morceaux différents forment une même entité. Le verbe "séparer" est traduit dans ce verset par le verbe arabe fataqa qui signifie fendre un objet en état de ratq. On l'utilise pour qualifier, par exemple, la germination d'une graine et l'apparition de ses bourgeons sont exprimées par ce verbe.

Cette image représente le Big Bang, qui a révélé encore une fois que Dieu a créé l'Univers à partir du néant. Le Big Bang est une théorie qui a été confirmée avec des preuves scientifiques. Bien que certains scientifiques aient essayé d'avancer des théories alternatives contre le Big Bang, les découvertes scientifiques ont mené à l'acceptation de la théorie par la communauté scientifique.

Considérons maintenant de nouveau ce verset qui se réfère à un temps où les cieux et la terre étaient d'abord en état de ratq, puis divisés en deux dans le sens du verbe fataqa. Autrement dit, l'un d'entre eux s'est séparé et a poursuivi son chemin. Lorsque nous observons, en effet, les premières phases du Big Bang, nous constatons que la tache appelée "oeuf cosmique" contenait toute la matière présente dans l'Univers. Tout ce qui n'était pas encore créé, même les cieux et la terre, était contenu dans cette tache en état de ratq. Par la suite, cet "oeuf cosmique" a explosé et toute la matière qu'il contenait est devenue fataqa.

Si nous comparons les expressions de ce verset avec les résultats scientifiques, nous constatons qu'elles s'accordent parfaitement les unes avec les autres. N'oublions pas que ces résultats n'ont été découverts qu'au 20ème siècle.