LES MIRACLES SCIENTIFIQUES DE DIEU
DANS LE CORAN

L'ORBITE DE LA LUNE

Et la Lune, Nous lui avons déterminé des phases jusqu'à ce qu'elle devienne comme la palme vieillie. Le Soleil ne peut rattraper la Lune, ni la nuit devancer le jour ; et chacun vogue dans une orbite. (Coran, 36 : 39-40)


Vu que la Lune tourne avec la Terre autour du Soleil, elle suit un schéma à travers l'espace qui ressemble à la lettre "S". L'orbite décrit une trajectoire dont l'aspect est celui d'une branche tordue de palmier séché, telle que révélée dans le Coran.

La Lune ne suit pas une orbite classique telles que les satellites des autres planètes. Comme elle est en orbite autour de la Terre, elle vogue parfois derrière elle et d'autres fois devant elle. Et comme la Lune tourne aussi avec la Terre autour du Soleil, elle suit en réalité un schéma constant dans l'espace ressemblant à la lettre "S". Cette route, tracée par la Lune dans l'espace, est décrite dans le Coran comme ressemblant à la palme vieillie et elle ressemble effectivement à la forme tordue d'une branche de palmier. En effet, le mot ourjoun employé dans le Coran se réfère à une branche de palmier fine et tordue et est utilisé pour décrire la partie qui est laissée une fois que le fruit a été cueilli. Le fait de qualifier la branche de "vieille" est également opportun étant donné que les vieilles branches de palmier sont plus fines et plus tordues.

Il est un fait certain qu'il y a 1.400 ans personne ne possédait une quelconque connaissance sur l'orbite de la Lune. Le fait que ces caractéristiques de la Lune, démontrées par la technologie moderne et un amas de connaissances, aient été révélées dans le livre est encore l'un des miracles scientifiques du Coran.