LES MIRACLES SCIENTIFIQUES DE DIEU
DANS LE CORAN

LE CIEL SOUS FORME DE DOME

C'est Lui qui vous a fait la terre pour lit, et le ciel pour toit ; qui précipite l'eau (la pluie) du ciel et par elle, fait surgir toutes sortes de fruits pour vous nourrir : ne donnez donc pas des égaux à Dieu, alors que vous savez. (Coran, 2 : 22)

Ici, le ciel est décrit comme al samaa' binaa. Signifiant aussi bien "dôme" que "toit", il est décrit également comme étant une sorte de tente que les Bédouins utilisent.23 En assimilant le ciel à une tente, le Coran souligne que c'est une forme de protection contre les éléments externes.

Même si nous n'en sommes généralement pas conscients, un grand nombre de météores tombent sur la Terre, tout comme ils tombent sur d'autres planètes. La raison pour laquelle ils provoquent la formation de cratères aussi énormes sur d'autres planètes alors qu'ils n'endommagent pas la Terre provient de la considérable résistance que leur oppose l'atmosphère. Le météore est incapable de résister pendant longtemps car il perd beaucoup de sa masse lors de la combustion due à la friction. Ce danger, qui autrement pourrait causer de terribles désastres, est ainsi empêché par l'atmosphère. En plus des versets cités ci-dessus concernant les caractéristiques protectrices de l'atmosphère, le verset ci-dessous attire l'attention aussi sur la création spéciale :

N'as-tu pas vu que Dieu vous a soumis tout ce qui est sur la terre ainsi que le vaisseau qui vogue sur la mer par Son ordre ? Il retient le ciel de tomber sur la terre, sauf quand il le permettra. Car Dieu est plein de bonté et de miséricorde envers les hommes. (Coran, 22 : 65)

La propriété protectrice de l'atmosphère dont nous avons discuté dans les chapitres précédents, est en d'autres mots, une protection contre les éléments externes. Avec le mot "toit" se référant au ciel, notre attention est attirée sur cet aspect du ciel, qui ne pouvait absolument pas être connue à l'époque de notre Prophète (pbsl). Le fait que cette information nous ait été transmise il y a 1.400 ans de cela dans le Coran, alors qu'il n'existait pas encore de vaisseau spatial ni de télescopes géants, prouve une fois de plus que le Coran est une révélation de notre Seigneur, l'Omniscient.

Les essaims des Geminides sont observés au plus haut de leur intensité la deuxième semaine de décembre de chaque année. Les courtes lignes sur le côté sont des traces laissées par des étoiles, les plus longues appartiennent aux météores. L’averse de météores que vous voyez sur la photo tombe à une fréquence de 58 par heure.



23. "The Quran and Modern Physics", http://webhome.idirect.com/~alila/Writings/Physics.htm