LES MIRACLES SCIENTIFIQUES DE DIEU
DANS LE CORAN

LA FORMATION DE LA GRELE, DU TONNERRE ET DES ECLAIRS

… Et Il fait descendre du ciel, de la grêle [provenant] des nuages [comparables] à des montagnes. Il en frappe qui Il veut et l'écarte de qui Il veut. Peu s'en faut que l'éclat de son éclair ne ravisse la vue. (Coran, 24 : 43)

Le verset ci-dessus se réfère à la grêle et aux éclairs. Lorsqu'on examine la formation de la grêle et des éclairs, on peut voir qu'une importante vérité météorologique est indiquée dans ce verset. Au sujet de la formation des éclairs et de la grêle, le livre Meteorology Today (La météorologie aujourd'hui) dit que le nuage devient électrifié tandis que la foudre s'abat à travers une zone de nuage formée de gouttelettes très froides et de cristaux de glace. Les gouttelettes gèlent et libèrent une chaleur latente alors qu'elles entrent en collision avec un grêlon. Ceci maintient la surface du grêlon plus chaude que celle des cristaux de glace qui l'entourent. Un phénomène important a lieu lorsque le grêlon entre en contact avec un cristal de glace : les électrons se déplacent de l'objet froid vers celui qui est chaud. Ainsi, le grêlon est chargé négativement. Cet effet se produit aussi lorsque des gouttelettes très froides entrent en contact avec un grêlon et de petits morceaux de glace rompus chargés positivement. Ces particules, qui sont plus légères et qui sont chargées positivement, sont transportées vers la partie supérieure du nuage par des courants d'air. La grêle a une charge négative maintenant, et tombe vers le fond du nuage, ainsi la partie basse du nuage est chargée négativement. Ces charges négatives sont ensuite déchargées sous forme d'éclairs. On peut donc en conclure que la grêle est le facteur principal dans la formation d'éclairs.61

Dans le verset suivant, cependant, notre attention est attirée vers le lien qui existe entre les nuages de pluie et les éclairs, et à l'ordre dans leur formation, des informations parallèles à celles découvertes par la science.

Ou comme une averse tombant du ciel, accompagnée de ténèbres, de tonnerre et d'éclairs. Ils se mettent les doigts dans les oreilles, à cause de la terreur de la foudre et par crainte de la mort… (Coran, 2 : 19)


La charge électrique à l'intérieur du nuage se forme suite à la division des gouttes de pluie. Quand les gouttes se divisent, les charges positives montent dans la couche supérieure du nuage alors que les charges négatives restent en bas. Dans ce cas, la surface terrestre sera chargée positivement et des éclairs se produiront.

Les nuages de pluie sont d'énormes masses couvrant une surface de 20 à 260 m2 et atteignant des hauteurs de 9.000 à 12.000 m. En raison de ces extraordinaires dimensions, la partie inférieure de ces nuages est sombre. Il est impossible aux rayons du Soleil de passer à travers, à cause de la grande quantité d'eau et de particules de glace qu'ils contiennent. Par conséquent très peu d'énergie solaire atteint la Terre à travers les nuages, ce qui explique pourquoi les nuages paraissent noirs à ceux qui les regardent d'en bas.62

Les étapes dans la formation du tonnerre et de la foudre après cette obscurité, mentionnée dans le verset est comme suit : une charge électrique se forme à l'intérieur du nuage de pluie. Ceci se produit à la suite de processus tels le gel, la division de gouttes de pluie et la formation de charge durant un contact. L'accumulation de telles charges électriques, lorsque l'air est incapable de les isoler, suscite de grandes étincelles, une décharge entre les champs positifs et négatifs. Le voltage entre deux zones de charges opposées peut atteindre un milliard de volts. L'étincelle peut se former aussi au sein du nuage, peut traverser deux nuages, depuis une zone chargée positivement à une zone chargée négativement, ou bien être déchargée du nuage vers le sol. Ces étincelles peuvent former des éclairs éblouissants. Cette soudaine augmentation de la charge électrique le long de la ligne de la foudre provoque une chaleur intense (10.000° C). Résultat de cela, il y a une soudaine expansion de l'air, qui en retour provoque ce grand bruit qui accompagne le tonnerre.63

Comme nous l'avons vu, des couches sombres, suivies par des étincelles chargées électriquement, connues sous le nom d'éclairs, et ensuite ce grand bruit appelé tonnerre, se forment à l'intérieur du nuage de pluie. Tout ce qu'a établi la science moderne au sujet des nuages, et concernant les causes du tonnerre et des éclairs, est en parfait accord avec les descriptions qu'en fait le Coran.

61. C. Donald Ahrens, Meteorology Today: An Introduction to Weather, Climate and Environment, 3ème éd. (St. Paul, West Publishing Company, 1988), p. 437.
62. Athar Lila, "The Quran and Modern Physics", du 10 décembre 1998, http://webhome.idirect.com/~alila/Writings/Physics.htm.
63. Ibid.