LES MIRACLES SCIENTIFIQUES DE DIEU
DANS LE CORAN

LA PROGRAMMATION DANS LES GENES

Comment Dieu l'a-t-il créé ? D'une goutte de sperme. Il l'a créé et Il a fixé son destin ; puis Il a rendu son chemin facile. (Coran, 80 : 18-20)

Le mot arabe qaddara traduit par "a fixé (son destin)" dans le verset ci-dessus, vient du verbe qadara. Il se traduit par "arrangement, présentation, planification, programme, vision du futur, inscription de tout dans la destinée (par Dieu)".


La molécule d’ADN est constituée de 4 types de nucléotides, l’un à la suite de l’autre selon différentes séquences. Les séquences de ces molécules correspondent aux données qui détermineront la production et la structure de toutes les protéines utilisées par les êtres vivants. Les protéines exploitent ces données, soit seules soit sous des formes complexes, pour réaliser de nombreuses activités cellulaires.

Lorsque le spermatozoïde féconde l'ovule, les gènes des parents se combinent pour déterminer les caractéristiques physiques du bébé. Chacun de ces milliers de gènes a une fonction spécifique. Ce sont les gènes qui déterminent la couleur des yeux et des cheveux, la taille, les traits du visage, la forme du squelette et les détails innombrables des organes internes, du cerveau, des nerfs et des muscles. En plus de toutes les caractéristiques physiques, des milliers d'autres processus ont lieu au niveau des cellules et du corps, et en réalité l'ensemble des systèmes est enregistré dans les gènes. Par exemple, que la pression sanguine d'une personne soit généralement haute, basse ou normale, dépend des données contenues dans les gènes.

La première cellule qui se forme lorsque le spermatozoïde et l'ovule fusionnent contient aussi la première copie de la molécule ADN qui va porter le code dans chaque cellule du corps, et ce jusqu'à la mort de la personne. L'ADN est une molécule de taille considérable. Elle est soigneusement protégée à l'intérieur du noyau de la cellule et constitue une véritable banque de données du corps humain car renferme les gènes que nous avons mentionnés plus haut. La première cellule, l'oeuf fécondé, se divise ensuite et se multiplie grâce au programme intégré dans l'ADN. Les tissus et les organes commencent à se former : c'est le début d'un être humain. La coordination de cette structure complexe est rendue possible grâce à la molécule d'ADN. C'est une molécule constituée d'atomes de carbone, de phosphore, d'azote, d'hydrogène et d'oxygène.

Le volume d'information contenu dans l'ADN est d'une taille prodigieuse. Une seule molécule d'ADN humain renferme assez d'information pour remplir une encyclopédie d'un million de pages ou pour en remplir environ 1.000 volumes. Cela revient à dire que le noyau de chaque cellule contient assez d'informations pour remplir une encyclopédie d'un million de pages ; ces informations permettent le contrôle de toutes les fonctions du corps humain sans exception. A titre comparatif, l'Encyclopédie Britannica composée de 23 volumes, l'une des plus importantes sources d'information au monde, ne possède que 25.000 pages. Et pourtant, une molécule située dans le noyau, lui-même beaucoup plus petit que la cellule microscopique qui l'abrite, contient une banque de données 40 fois plus importante en volume que la plus grande encyclopédie au monde ! Ce qui revient à dire qu'il s'agit d'une immense encyclopédie en 1.000 volumes, unique et n'ayant pas d'équivalent dans le monde. C'est un miracle de conception et de création à l'intérieur de notre organisme, pour lequel les évolutionnistes et les matérialistes ne peuvent avancer aucune réponse, aucune explication.

En songeant au fait que le structure de l'ADN n'a été découverte qu'en 1953 par Francis Crick, il est véritablement surprenant que le Coran parle d'un "programme génétique" à une époque, où comme nous l'avons déjà dit, les connaissances humaines étaient vraiment limitées. Jusqu'à la fin du 19ème siècle, les généticiens étaient incapables de cerner cet aspect, et ces faits remarquables vont encore une fois, dans le sens du Coran et du caractère irréfutable de sa nature divine. (Voir Le miracle de la création dans l'ADN, Harun Yahya, Edition Sana, Paris, 2003)